infos

Ce collectif réunit depuis 2012 les sympathisants et associations qui souhaitent la préservation, la restauration des sites impactés et le retour au lac naturel, après la compétition du championnat du monde d'aviron. Il s'est déroulé en 2015 mais le but est toujours d'actualité. La justice est saisie.

Pourquoi faire un don ?
Toutes les explications sur notre page spéciale ICI

Retenez notre adresse : www.soslac.com

mardi 28 mars 2017

POÉSIE LOCALE

Le collectif SOS LAC D'AIGUEBELETTE est une référence qui se dit, et se déclame même.

Lors de l'assemblée générale de la Fapla, ce dernier samedi, nous avons eu la surprise d'entendre un "appel" délivré par son auteur, inspiré par le lac, et qui se définit lui-même comme :
"un de ses veilleurs, amoureux de ses belles petites eaux depuis un demi siècle."
Nous relayons ses mots.

Ô LAC !

Sur l'océan des retours sur investissement

L'argent toujours pousse vers les rivages de la croissance infinie

Mais dans notre cuvette finie,

Nous pouvons convaincre défenseurs masqués, élus et investisseurs immobiliers

De protéger de la contamination routière et agricole tes eaux turquoises si jolies,

De suspendre le mitage

des verts paysages de ton bassin versant,

et stopper le bétonnage

de tes bords par tes bords répétés.

Que l'astre au front d'argent qui blanchit tes flots de ses molles clartés

voit ses vrais défenseurEs, tels SOS lac, se lever par milliers.

-->

9 commentaires:

  1. La FAPLA a bien changé son fusil d'épaule à un tel point qu'elle devrait être condamnée pour trahison aux yeux de tous ceux et celles qui militent avec ce collectif...Leur dernier Farou N°76 en ait même écœurant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vos mots sont forts. Certes, le Farou 76 a révélé une posture de la Fapla s'éloignant des options collectives. C'est son choix. Ce qui importe, c'est qu'elle soit toujours engagée dans la solidarité de l'action qui perdure, notamment sur le plan juridique et dans la discussion pour le retour au bassin Est. C'est le cas.

      Supprimer
    2. Pourriez-vous vous nous partager l'article en question ? Pour que nous puissions comprendre le fond de la pensée de l'anonyme du30 mars...

      Supprimer
    3. Concernant le Farou 76, il est en vente actuellement. Sa diffusion ne peut pas se faire numériquement. Lorsque le numéro sera remplacé par le 77, le n°76 sera disponible en lecture gratuite sur le site de la Fapla. En attendant vous le trouvez dans les points de vente habituels du secteur. Il coûte 2 euros.

      Supprimer
    4. Non,introuvable depuis une semaine... Peut-être les com ont ils fait de la pub ou la Fapla a eu une remontée acide...

      Supprimer
    5. Il est quand même regrettable que la Fapla passe de tel article sur son journal le farou ! Dans tout les cas cette association ne fait pas le travail qui devrait être le sien ! On attendait autre chose de leur part et bien c'est raté ! Avoir un musée, faire un journal ne suffit pas à montrer que cette association est pour la défense du lac ! La Fapla devrait être la première à soutenir sos lac ! Et pas les élus !

      Supprimer
  2. Ce week end retour des compétitions d'aviron , sur le bassin historique , sous la montagne qui bizarrement n'est plus dangereuse , à la bonne heure , qui avait raison, a quoi va servir la tour "Guillemard "tour de la honte , représentant une grange savoyarde, qui a couter quand même 700 000 euro, deux ans de non utilisation, tout ce gâchis pour rien , que pour l'ambition de certains personnages, merci a eux , les dorfman, qui a quitter la region et a tous les élus et leurs portes valises qui ont cautionner ce projet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui effectivement plus dangereuse... sauf dimanche soir... allez faire un tour du côté du Gua. Moi il me semble qu'il serait même plutôt urgent de ne pas utiliser cette côte sauvage et surtout laisser le stationnement sauvage lui aussi.

      Supprimer
    2. oui la montagne s'éboule , par fort orages, depuis la construction de la route reliant la combe a l'autoroute, en 1974, c'est bien connu de nous tous ,je l'ai vue construire , sans étude préalables, ce risque existait a la creation du bassin d'aviron en 1985,et l'organisation des championnats du monde en 1997, alors pourquoi on s'en aperçoit maintenant , alors que ce bassin va très bien, avec tout ses équipements ! le gâchis vient des travaux du bassin ouest avec ses équipements définitifs qui sont obsolete ,^ce bassin doit disparaître,

      Supprimer

Les commentaires sont autorisés. Ils sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs. Tout propos considéré diffamatoire, insultant ou irrespectueux sera soumis à la modération du collectif et pourra être retiré.
Les publications doivent être en rapport avec le sujet défendu par le collectif et ne pas porter de jugements de valeur sur des personnes.
Pour signer votre message, en dessous de la boîte de saisie, un menu déroulant permet de choisir votre profil. Si vous n'avez pas déjà un profil listé, choisissez Nom/Url et inscrivez votre prénom/nom sans mettre d'URL. Merci.