infos

Ce collectif réunit les sympathisants et associations qui souhaitent la préservation, la restauration des sites et le retour au lac naturel, après la compétition du championnat du monde d'aviron de 2015.
Pourquoi faire un don ? Toutes les explications sur notre page spéciale ICI

Retenez notre adresse : www.soslac.com

samedi 27 juin 2015

PASSEURS, RE-PASSEURS

Le commissaire-enquêteur, Mr REY, rend son avis après la période d'enquête publique qui s'est s'achevée. TELECHARGER.
Sans surprises : aucune réserve, tout est merveilleux..... pour l'aviron, bien sûr.

A ce stade, les votes, arrêtés, permis de construire, etc.. vont être pris dans les semaines qui viennent, certainement sans retenue. Le nouveau processus est en marche pour atteindre la légalisation malgré les erreurs de conception toujours existantes et les mauvais choix de bassin.
Des fautes, grossières, qui pourraient ne pas être réparées.

Les lois de protection ne serviraient-elles plus jamais ? Puisque la politique du fait accompli deviendrait la norme à l'avenir, facile, impunie.
La loi montagne qui ne protègerait plus les rives des constructions interdites, les zones inconstructibles classées protégées qui deviendraient urbanisables sans contraintes, les périmètres de protection de captage d'eau qui n'auraient pas besoin d'être respectés, les constructions même sans permis qui se réaliseraient "à la sauvage", etc...
Tout le monde pourrait se lâcher, partout !  A moins que ce ne soit réservé qu'à quelques privilèges ?

Alors, les signataires, responsables, vont-ils, encore une fois, outrager leurs propres règlements, pour autoriser des aménagements pirates ?  Réponses sous peu....

Pour rappel de nos procès sur la 1ère salve d'arrêtés de 2013 : La Cour d'appel de Lyon est saisie à des fins de compléter le jugement, rendu, en notre faveur, en juin 2014 par le TA. 

mardi 23 juin 2015

1 AN DE RETARD....DATE LIMITE DE PAIEMENT ?

Le 24 JUIN 2014 était rendu le jugement du Tribunal Administratif de Grenoble en faveur de notre collectif requérant, et invalidait tous les arrêtés ayant permis les constructions du nouveau bassin d'aviron.

Le Conseil Départemental de la Savoie et la Mairie de Novalaise se voyaient, en même temps, condamnés à verser à la FRAPNA Savoie et à la FAPLA la somme totale de 1000 euros à chacune des associations.

UN AN a passé... Les associations n'ont toujours pas pu récupérer ces sommes pourtant dérisoires pour ces collectivités. 
Aucun problème particulier n'explique cette désinvolture pour honorer leurs dettes.  Pour nous, petits contribuables ou victimes de contraventions, aucun retard de paiement ne nous est toléré sans que nous ne risquions une saisie sur compte.

Alors, plusieurs questions se posent. Seraient-ce :
  • Une somme si infime dans le budget des Championnats du monde, qu'elle n'ait même pas été remarquée ?
  • Une manoeuvre supplémentaire pour pénaliser un peu plus nos associations, par l'argent ?
  • La continuation dans l'attitude de déni, maintes fois dénoncée, vis à vis du collectif ?
  • Un choix des stratèges : obliger les associations à engager de nouveaux frais pour recouvrer les indemnisations par les voies juridiques ?

mardi 16 juin 2015

A CEUX QUI MÉLANGENT TOUT !!!

Le Collectif SOS LAC D'AIGUEBELETTE regroupe les opposants à la mainmise progressive du sport aviron sur le lac d'Aiguebelette et à la prolifération des installations instrumentées qui l'accompagne. 
Cela n'a rien à voir avec le Championnat du monde qui pouvait s'organiser sur installations provisoires. Il n'a jamais été contesté par notre mouvement. 
Pourquoi ?
Arrivée bassin Est - idée de double accueil public
Il existe un bassin d'aviron déjà depuis les années 80, parfaitement opérationnel et relativement compatible avec tous les usagers. 
Il n'était nullement nécessaire d'en construire un nouveau, supplémentaire, invasif et définitif par uniques caprices de la fédération et des promoteurs de ce sport. Le bassin historique suffit amplement à un fonctionnement habituel, nécessitant peu d'aménagements pour le public.

Aiguebelette est un lac naturel, réserve prioritaire d'eau potable et de biodiversité, urgentes à protéger. Il doit absolument et définitivement interdire l'expansion de l'aviron et de ses compétitions répétitives, et, évidemment, ses "bétonnages" multiples, inutiles, agressifs et ostentatoires. 

Quant aux arguments déployés par les instances sportives, lors de la nouvelle enquête publique, ils révèlent bien leur difficulté à justifier le besoin, car ceux-ci sont pour l'essentiel un peu "superficiels". 
  • "La tour est habillée de bois et s'intègre très bien..." 
  • "les spectateurs sont plus près de la base d'aviron"..
  • "l'ambiance est meilleure pour les compétitions..."
  • ...
Finalement, l'ancien bassin, c'est du pareil au même... 
Caprices et poudre aux yeux que ce nouveau bassin Ouest!

jeudi 4 juin 2015

DE LA PUB à la LIBERTÉ D'EXPRESSION.

La campagne de publicité pour les Championnats du monde d'aviron 2015 est en effervescence.
Nous allons donc assister pendant les mois qui viennent à un martèlement incessant du "grand" évènement et de ses...."bienfaits"...
Mais il existe une autre réalité que ce joli maquillage : dégradations, illégalités, incompatibilités....Le lac en subit les conséquences.
Pour un rééquilibrage des informations, il nous paraît essentiel que fleurissent les messages d'opinion locale.
Par exemple :
BASSIN AVIRON 2015 = DÉMANTÈLEMENT, OUI
AVIRON APRÈS 2015 : RETOUR AU BASSIN EST
SOS LAC D'AIGUEBELETTE encourage les résidents à dire leur opposition à ce nouveau bassin. 
Les installations ont dérogé à des lois de protection pour se construire, créent une entrave sur le lac, étendent la mainmise du complexe aviron, dégradent les paysages, etc... Vous avez le droit de contester et de le faire savoir. 
Sur votre propriété privée, à vos fenêtres, sur vos balcons, etc... les messages d'opinion sont absolument autorisés. Il ne s'agit pas de publicité et ils ne tombent pas sous sa réglementation. 
  • Dit par la constitution : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi." 
  • Dit par la Déclaration des droits de l'homme et du Citoyen : « Toute personne a droit à la liberté d'expression. Ce droit comprend la liberté d'opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu'il puisse y avoir ingérence d'autorités publiques et sans considération de frontière. Le présent article n'empêche pas les Etats de soumettre les entreprises de radiodiffusion, de cinéma ou de télévision à un régime d'autorisations. »
Une vieille toile cirée ou un drap, 2 manches à balai pour la fixer avec clous ou punaises, et vous avez votre pancarte prête à être plantée bien visible.
Mais avant, écrivez votre message sur la toile. La peinture marche bien... 
Idée : Imprimez les lettrages en grande taille sur une page A4. Découpez la forme et vous avez un efficace pochoir. 
Il existe des peintures en bombe mais un pinceau fonctionne tout aussi bien. Tendez bien le tissu au préalable...

Voilà le premier atelier manuel pour les vacances.... SOS LAC fait dans la culture !!