infos

Ce collectif réunit depuis 2012 les sympathisants et associations qui souhaitent la préservation, la restauration des sites impactés et le retour au lac naturel, après la compétition du championnat du monde d'aviron. Il s'est déroulé en 2015 mais notre but se poursuit.

Pourquoi faire un don ?
Toutes les explications sur notre page spéciale ICI

Retenez notre adresse : www.soslac.com

dimanche 26 avril 2015

BASSIN 2015 : DÉGÂT COLLATERAL SUPPLÉMENTAIRE

La nouvelle étude d'impact révèle une rustine de plus !
LE 1er CÂBLE INTERDIRA LA TRAVERSEE DU BASSIN sur près de la moitié de sa longueur.
Et oui ! En tentant de résoudre un des problèmes créés par le nouveau bassin, on en fait apparaître un autre.
Le Collectif SOS LAC a mis en évidence, dès 2013, que les palafittes (pieux préhistoriques immergés) du site du Gojat, monuments historiques protégés, étaient menacés par l'utilisation du nouveau bassin.
Des preuves? 
Voir notre post de MAI 2014 
Voir notre post de JUIN 2014 
Alerte rouge aux responsables à chaque fois... Nous devons le 16 juin faire établir un constat d'huissier pour preuve de nos affirmations. Les autorités réagissent enfin.  
Ensuite, nous n'aurons plus d'information jusqu'à...
AVRIL 2015 : La nouvelle étude d'impact vient de révéler le remède imaginé... 

Le câble incriminé sera finalement placé... EN SURFACE : Plus de traversée possible sur zone ! 
Meilleur pour les palafittes, certes, mais ce bassin, toujours de plus en plus boiteux, engendre un nouveau préjudice pour les autres usages, les commerces et les riverains. 
800m environ d'entrave (près de la moitié du bassin), pendant 12 voire 30 jours à chaque installation du parcours.
Les engagements de laisser le lac totalement libre à la circulation ne seront donc par tenus.

Quant aux risques lors des montages de câbles, espérons que les précautions prévues seront tenues durablement. En effet, elles posent des contraintes fortes pour sécuriser les montages et démontages. La quarantaine d'opérateurs extérieurs devront faire preuve d'une grande rigueur, et sur un long terme, si ce bassin est maintenu. Le temps n'aura-t'il pas raison des prudences initiales ?
La véritable solution raisonnable serait de revenir définitivement au bassin Est.  Il a fait ses preuves et, dixit les sportifs, convient parfaitement à l'aviron.
Non au bassin 2015 définitif  ! Déposez à l'enquête publique.

Plus d'infos sur nos mémos de Mai 2014 et de Juin 2014..

lundi 13 avril 2015

ENQUETE PUBLIQUE, RENAISSANCE 2015

Le Département vient de lancer ce lundi 13 avril une nouvelle enquête publique en vue d'obtenir les permis et autorisations de construire un nouveau bassin d'aviron sur le Lac d'Aiguebelette "pour le Championnat du monde d'aviron de 2015"...
Déjà cet intitulé induit en erreur d'emblée..
Ne vous y trompez pas, il s'agit bien du bassin nouveau et définitif pour "toujours" ...
Bien sûr, il est déjà construit. Alors, les autorités espèrent bien lui trouver un statut légal... 

Ah, vous avez loupé l'épisode juridique de 2014 ? Et bien, toutes les autorisations administratives ont été annulées par le Tribunal Administratif en Juin, rendant illégales toutes les installations. Nous en sommes là aujourd'hui.
Le Département a donc choisi de recommencer depuis le début...pour tenter une régularisation...

Pour tous ceux qui ont pu "apprécier" l'enquête précédente, vous pouvez déjà télécharger et prendre connaissance des pièces de la nouvelle enquête, sur le site http://www.savoie.fr/6856-enquete-publique-aiguebelette-2015.htm

Un formulaire de contact y figure pour faire votre déposition en ligne, mais vous pouvez écrire au Commissaire enquêteur ou venir déposer dans les mairies citées, CCLA et base d'aviron. Nous prenons quelques jours pour analyser les éléments. Nous vous communiquerons rapidement les remarques principales qui concerneront l'évolution du projet. 
DEMANDONS QUE TOUT SOIT FAIT EN PROVISOIRE....
En attendant, vous pouvez encore revoir les dépositions de l'enquête de 2013 faites par les scientifiques et associations sur notre site SOS LAC D'AIGUEBELETTE :

vendredi 10 avril 2015

RENCONTRE CCLA et DEPARTEMENT

L'invitation de Mr Gaymard à rencontrer notre collectif ce 8 avril a été suivie. Non par Mr Gaymard, Président du Conseil Départemental Savoie, excusé pour cette 1ère occasion d'échange, mais par Mr Arthaud-Berthet, Conseiller du Canton Bugey Savoyard, accompagné de 7 responsables professionnels des services du Département, en responsabilité du Championnat du monde d'aviron 2015. La CCLA accompagnait avec son Président, 2 Vice-présidents et le Directeur. Notre délégation était constituée de 7 personnes. 
Cap à l'Est en eaux émeraude
Notre appréciation en résumé
D'abord des échanges de points de vue divergents sur les différentes étapes décisionnelles, la concertation depuis 2009 et les révélations tardives du projet de nouveau bassin en 2012, l'écoute effective ou non, etc... Quelques mémoires de chaque partie ont été rappelées s'attardant un peu sur ce passé fâcheux. 
Ensuite, l'avenir du nouveau bassin est abordé. 

La CCLA et le CD73 (ex CG) sont sur une posture "Maintenant que c'est fait, passons à autre chose...!" ou "Faites un effort 15 jours par an !" rappelant aussi les avancées consenties par le Département, notamment pour la libération maximale de l'entrave du nouveau bassin, alors que toutes les compétitions étaient prévues à l'origine sur les nouvelles installations. Un rappel des chutes de pierres de la route Est en préambule de l'origine du projet, est l'argument phare.

Le Collectif SOS LAC a souligné, quant à lui, les atteintes durables faites au lac et aux usages, l'expansion des espaces utilisés, tout en regrettant d'avoir été obligé de prendre les voies de la justice pour faire entendre ses voix. Rappelant les incompatibilités du nouveau bassin et de son fonctionnement, fût-il pour "2 fois par an".  Il est avéré toujours trop préjudiciable, et construit d'un magma d'irrégularités. Quant aux dits engagements d'utilisation limitée, ils sont encore bien peu contractuels pour être considérés comme réalistes ou tenables.
La solution raisonnable reste le retour au bassin Est et démantèlement de l'Ouest, même avec un curseur de temps discutable ou un démontage partiel.  Nous pourrions dans ce cas retirer les recours juridiques. Le déroulement du Mondial serait serein.

Alors, nous avons de nouveau proposé que le Département se penche sérieusement sur ce retour au bassin historique. Dispositif qui satisfera sans nul doute à l'après 2015, avec quelques aménagements pour régler l'accueil du public en dehors de la route. Nous avons d'ailleurs souligné que celle-ci demande aussi, à être aménagée et sécurisée pour l'ensemble de la population.
Bien que des réserves fortes se soient exprimées, nous avons néanmoins obtenu l'assurance d'un rendez-vous nouveau, programmé au 4 mai prochain, pour "étudier" un scenario d'après 2015.

Entre gens de bonne volonté, le dialogue se poursuit...
MAIS LA LUTTE CONTINUE