infos

Ce collectif réunit les sympathisants et associations qui souhaitent la préservation, la restauration des sites et le retour au lac naturel, après la compétition du championnat du monde d'aviron de 2015.
Pourquoi faire un don ? Toutes les explications sur notre page spéciale ICI

Retenez notre adresse : www.soslac.com

mercredi 30 octobre 2013

CIRCULEZ ! MIXEZ ! MOULINEZ BIEN FIN !!!

Un herbier bien protégé, en potage ! Vu le 12 octobre.



Et notre CCLA, grande protectrice du lac, qui signe une attestation des plus sérieuses, et le plus sérieusement du monde.

Des bouées ? Un balisage ? pour protéger le précieux herbier. Où ça, un herbier ?

Mascarade ? Complaisance ? Ignorance ?
Feinte ? Stratégie ? Plaisanterie ?....

Voir la vidéo du mixage ci-dessous


jeudi 24 octobre 2013

LES PROTECTIONS DE LA LOI !

LOI MONTAGNE, ce qu'elle dit pour la zone des 300m des rives de lac de montagne :

"Toutes constructions, installations et routes nouvelles, ainsi que toutes extractions et tous affouillements y sont interdits. 
Par exception, peut notamment être autorisée l'implantation de bâtiments à usage agricole, pastoral ou forestier et de refuges et gîtes d'étapes ouverts au public pour la promenade et la randonnée, des aires naturelles de camping, un équipement culturel, des installations à caractère scientifique et des équipements d’accueil et de sécurité nécessaires à la pratique des activités de loisirs."

Les constructions pour l'aviron de compétition correspondent-elles à cette loi ?

Plage de pré-argent, ça creuse !
Exemple à la plage de Pré-argent de Novalaise.
Zone Naturelle au PLU....

Les 1800m2 d'affouillements qui sont en cours, destinés aux fondations de tribune pour les compétitions. 

... sont interdits !

Et bientôt ! tour de chronométrage des compétitions.

vendredi 18 octobre 2013

Herbier bien limite !!

C'est grâce à l'intervention des associations environnementales et du collectif que le conseil général a été contraint par les services de la DDT de modifier le ponton d'arrivée principal.

L'herbier de plantes protégées était dit inexistant par l'étude d'impact du cabinet Epode, ce que le Conseil général affirmait aussi dans ses plaquettes « d'information ». Nous avons démontré le contraire.

Les nouveaux plans sont ignorés encore, mais sur place, les travaux de battage de pieux lacustres ont démarré. Il paraîtrait que l'extension du ponton aurait été diminuée à 17m au lieu des 34 prévus à l'origine...
Petite satisfaction pour notre action de contestation collective ! Yes !


Comme vous pouvez le voir sur la photo de cette semaine, les pieux déjà en place au bout du ponton existant recevront les 17m supplémentaires.
Pile poil au ras de l'herbier ! 

Il ne faudrait pas rajouter un ancrage supplémentaire quelconque... N'est-il pas ?

Oh ! mais comment vont être arrimés les câbles nécessaires pour les dernières lignes ? En plein herbier... 
Et le ponton amovible « de secours » prévu dans le 1er projet ? Sera-t'il plus grand pour compenser ? Avec des ancres en plein herbier aussi ?? 

Que de questions ? les intentions claires seront-elles dévoilées ? ou bien encore une fois, seront-elles occultées pour mettre tout le monde devant le fait accompli ?

samedi 12 octobre 2013

PREMIERS MASSACRES A LA PLAGE !

Plage de Pré-argent de Novalaise : semaine funeste.

Quand on sait que les élus du siècle dernier ont eu toutes les peines à faire enraciner ces arbres dans le sous-sol fort inhospitalier pour les plantations...


Quand on sait que, anciennement, la commune de Novalaise n'avait pas de territoire riverain du lac et que la commune de St Alban de Montbel lui a cédé une partie de ses rivages pour permettre aux Novalaisiens d'en jouir...

Quand on sait aussi que l'aménagement des plages publiques de Novalaise a été entièrement financé par la commune sans subvention extérieure....

... il est affligeant de voir céder ce précieux patrimoine du rivage au Conseil général sans contrepartie notoire et positive pour les habitants.

 

mercredi 9 octobre 2013

HERBIER OR NOT HERBIER ?

L'AAPPMA d'Aiguebelette, dans son rôle de protectrice du milieu halieutique, s'est vue obligée de faire constater par huissier, la présence de l'herbier de Novalaise-plage, connu depuis plusieurs décennies, et d'en faire analyser le contenu, pour révéler que des espèces protégées s'y trouvaient.
Il fallait tenter de stopper la construction des 34m supplémentaires du ponton principal qui tomberaient en plein dans la zone.

Les audiences au tribunal administratif auxquelles nous avons assisté permettaient ainsi de démontrer que le cabinet Epode et son étude d'impact avaient "occulté" cette présence d'herbier. La belle plaquette publicitaire du Conseil Général mise en avant lors de l'enquête publique présentait donc une affirmation trompeuse page 7 (d'ailleurs, nous en avions déjà démontré plusieurs autres)... La défense maintenait pourtant que l'étude d'impact était exacte.....


Il est bien là !!!! La vidéo est d'aujourd'hui..

Après toutes nos démarches, les alertes et notre insistance pour faire priorité de cette nature au lac d'Aiguebelette, nous venons de recevoir une information positive. 

Les services de la préfecture, que nous remercions pour leur vigilance, ont "demandé au Conseil Général d'adapter son projet d'aménagement de façon à éviter toute destruction d'espèce protégée, celle-ci n'étant pas autorisée à ce jour". 

Nous attendons d'en savoir plus....Une nouvelle enquête publique sera-t'elle faite pour un autre type de constructions, d'ancrages, avec les impacts réels sur la zone, sur la plage, les impacts câbles etc...?

samedi 5 octobre 2013