infos

Ce collectif réunit depuis 2012 les sympathisants et associations qui souhaitent la préservation, la restauration des sites impactés et le retour au lac naturel, après la compétition du championnat du monde d'aviron. Il s'est déroulé en 2015 mais le but est toujours d'actualité. La justice est saisie.
Pourquoi faire un don ? Toutes les explications sur notre page spéciale ICI

Retenez notre adresse : www.soslac.com

vendredi 30 mars 2018

QUI VEUT NOYER SON...

Si l'on en croit le communiqué paru dans le « Dauphiné Libéré » du 16 mars dernier, les partisans du bassin d'aviron "tout-à-l'Ouest" viennent de s'enrichir d'un nouvel argument : le bassin "EST" historique serait dangereux en raison des chutes de rochers qui menaceraient quiconque oserait s'y aventurer.

Ne pouvant imaginer que pendant les 40 dernières années, des inconscients ont envoyé de jeunes sportifs risquer leur vie dans un traquenard (et ont même organisé à cet endroit le Championnat du Monde 1997), nous tenons à rassurer les rameurs :
  1. Les lignes d'eau du bassin "EST" sont bien éloignées de la falaise supposée présenter un danger. Les rameurs s'éclatent au large du rivage et, jusqu'à aujourd'hui en tout cas, l'eau ne s'éboule pas. Les sportifs (casqués ou non) n'ont rien à craindre. 
  2. D'importants et coûteux travaux de sécurisation ont été accomplis par le Département pour stabiliser la falaise.
  3. La route est ouverte toute l'année à tous les trafics, et l'aménagement par la CCLA d'une piste piétonne et cyclable est en cours de réalisation pour y accueillir les promeneurs. 
Bien sûr, on peut considérer, par principe de précaution, qu'il y aurait quelques inquiétudes à laisser stationner une foule de spectateurs aux abords de la tour d'arrivée "EST".  C'est le principe qui nous avait permis d'accepter que le Championnat du monde, attendant alors 5000 personnes par jour, puisse se dérouler sur un parcours éloigné côté "OUEST". Nous le demandions provisoire pour préserver les usages et le patrimoine sans extension des dégradations. Cela n'a pas été entendu.

Fort des décisions du tribunal, notre collectif a souhaité, dès 2015 et avec l'encouragement de la CCLA, inciter le Département à prévoir des alternatives sécurisées pour positionner le public habituel de spectateurs (moins de 300 personnes), hors de portée des chutes de pierres inamicales, près du parcours aviron "EST".
simulation de positionnement du public aviron bassin Est
Avec un tout petit peu d'imagination, les solutions sont possibles et les compétitions seraient assurées. Le Département traîne les pieds...

La démarche du Collectif s'est toujours voulue positive car, pour l'avenir des compétitions d'aviron, une fois le bassin Ouest démoli, il apparaît plus que nécessaire de préparer les adaptations futures. 
D'ailleurs la Régate de Savoie a dû être annulée cette année par mauvaise évaluation des responsables de l'activité. Notre anticipation était pourtant la bonne voie à suivre.
Elle l'est encore.

10 commentaires:

  1. Que veut dire la phrase "D'ailleurs la Régate de Savoie a dû être annulée cette année par mauvaise évaluation des responsables de l'activité."
    Qui est responsable de l'annulation pour vous ?

    RépondreSupprimer
  2. Les responsables de l'activité sur le lac d'Aiguebelette n'ayant pas pris les bonnes décisions il y a 3 ans, en déniant le rejet probable du tribunal. Gouverner c'est prévoir.

    RépondreSupprimer
  3. C'est drôle, de qui se moque t'on les régates de Savoie sont annulées car le bassin est devenu obsolete par compte actuellement c'est la deuxième competition ce mois sur ce bassin , les dirigeants de ce club ainsi que tous les sympathisant de ce sport, les donneurs de leçons, les excitées des bateaux thermiques et des lunettes d'approche pour ne pas attraper mal aux yeux , allez faire un tour du coté de la tour d'arrivée du bassin est , des travaux d'aménagement de la route , afin de faire piste cyclable et piétonne, travaux non terminé , la société qui execute cet aménagement , a protéger ce chantier afin de ne pas abimer les travaux en cours , ces messieurs responsables et les spectateurs se sont permis d'enlever les protections pour ce garer sur l'ouvrage et de le détériorer, c'est cela le sport aviron , bien sur ce n'est pas leur pognon, , donc vous pouvez constater pourquoi vous êtes mal venu sur ce lac (photos a l'appuis )avant d'imposer votre loi et de donner des leçons balayer devant votre porte ca commence a bien faire , 3 procès perdu vous allez nous emmerder jusqu'à quand

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. attendez cet été et on verra bien qui abimera, polluera comme chaque année ce coté du lac. Vous vous trompez de cible et pour ce qui est de payer, nous sommes tous concernés mais je prefère que ce soit pour des jeunes sportifs que pour des zonards de l'Isère ou du Lyonnais qui viennent pourrir nos plages et font regner la terreur sur l'eau en rackettant les touristes.....A bon entendeur.

      Supprimer
    2. "Qui veut noyer son chien ..."

      Supprimer
    3. Non, on se trompe pas de cible , le problème évoqué concerne le bassin EST dont vous ne voulez plus mais que vous utilisez quand même, alors que vous le considérez comme devenu obsolete' qui est opérationnel et homologué pour toutes compétitions, le faite d'utiliser un site qui ne vous convient pas ne vous permet pas de dégrader un travail en court de réalisation en ôtant les protections mises en place par une entreprise pour vous garer sans respect du travail accompli surtout degradations faites par des personnes qui encadrent les jeunes sportifs comme vous le dite , bel exemple , si cela vous fait plaisir de payer , en ce qui concerne le zonards de l'Isère ou du lyonnais et d'autres si vous voulez ,c'est un autre débat qui va être résolu petit a petit , avec la creation de cette piste , qui supprimera , le stationnement le long du lac , de toute façon si ils leur vient l'idée de détériorer cette piste , ils auront moins de boulot puisque vous avez commencer avant quelle soit terminée et ca ce n'est pas du Normand, c'est la réalité

      Supprimer
    4. Si si vous vous trompez de cible. Si vous voulez garder une nature vierge il faut supprimer la présence humaine autour du lac. On a va commencer par la maison du rond point. ... (humour noâr).

      Supprimer
  4. Si écologiquement, sécuritairement et juridiquement Aiguebelette est incompatible avec les exigences nouvelles d' un sport aviron d'ampleur nationale et internationale (au moins quant-aux coûts), est-ce la faute du lac et des riverains? Si l'aviron ne peut plus faire avec le monde réel, qu' il aille voir ailleurs si les eaux sont plus (ou moins) vertes .

    RépondreSupprimer
  5. Et hop on racle les fonds de tiroir , on est a court d'arguments pour promouvoir le bassin ouest au detriment du bassin Est, la dernière du soit disant president de l'ACLA,est de porter un casque lors des competitions afin de se protéger contre la chute des rochers, pour les spectateurs ainsi que les rameurs, on crois rêver , depuis 40 ans les competitions ont lieues sans que ce problème ai été évoquer, ce personnage utilise cette voie de communication comme beaucoup d'autres sans casque afin de rejoindre l'autoroute , cela ne lui pose aucun problème, actuellement une piste cyclable et piétonne est en court de réalisation, qui va être fréquentée par des dizaines de personnes avec ou sans casques, cela le laisse indifferent, enfin comme le disait Olivier de Kersauson dit l'amiral, "la pluie en Bretagne ne tombe que sur les cons , formule applicable au lac d'Aiguebelette " les rocher ne tombent que sur les c..." qu'il mette un casque cela lui permettra de garder son QI au chaud

    RépondreSupprimer
  6. Quel commentaire !! Même si je soutiens (un peu) la cause du collectif, difficile d'accepter de tels propos aussi injurieux envers une personne et qui n'apportent rien dans le débat de fond. C'est sans grand intérêt, gratuit et facile (en étant anonyme) de tenir de tels propos qui pour le décrédibilisent le message le collectif.
    Désolé mais je ne comprends ce type de provocation inutile et méprisante.
    Un sympatisant

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont autorisés. Ils sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs. Tout propos considéré diffamatoire, insultant ou irrespectueux sera soumis à la modération du collectif et pourra être retiré.
Les publications doivent être en rapport avec le sujet défendu par le collectif et ne pas porter de jugements de valeur sur des personnes.
Pour signer votre message, en dessous de la boîte de saisie, un menu déroulant permet de choisir votre profil. Si vous n'avez pas déjà un profil listé, choisissez Nom/Url et inscrivez votre prénom/nom sans mettre d'URL. Merci.