infos

Ce collectif réunit depuis 2012 les sympathisants et associations qui souhaitent la préservation, la restauration des sites impactés et le retour au lac naturel, après la compétition du championnat du monde d'aviron. Il s'est déroulé en 2015 mais le but est toujours d'actualité. La justice est saisie.

Pourquoi faire un don ?
Toutes les explications sur notre page spéciale ICI

Retenez notre adresse : www.soslac.com

mercredi 28 octobre 2015

LES PALAFITTES DU GOJAT ENCORE AGRESSÉS EN 2015


Le protocole d'évitement promis par le Département et la DRAC n'a pas été appliqué lors du Mondial d'aviron.
Ce qui aurait dû être suivi ? Voir en image notre explication du protocole prévu.
Regarder ce que les agressions des câbles font aux palafittes en 2014 : vidéo 2014

Après cette énième insolence accablante, nos détracteurs :
.Peuvent-ils encore prétendre que notre collectif exagère et n'a pas raison de lutter ?
.Peuvent-ils encore prétendre que ce bassin serait compatible avec le patrimoine du lac ?
.Peuvent-ils encore prétendre que les engagements sont tenus ?
.Peuvent-ils encore prétendre que l'avenir du lac est maîtrisé durablement ?

Nous, nous disons que ce bassin là ne doit plus être utilisé, jamais.
Il est définitivement classé "incompatible" avec le patrimoine, avec les usages, avec la biodiversité, avec la politique de Réserve Régionale, le contrat de lac, la sécurité des plages, le SCOT, les PLU, la protection de l'eau, etc...

Notre parole, depuis 3 ans, est celle qui n'a pas triché et qui vous a informé de la réalité. C'est encore le cas ici.
Le bassin du "Championnat du monde d'aviron 2015" est une mystification de bout en bout. 

Aidez notre action ! C'est une des meilleures façons de faire valoir la préservation durable du lac d'Aiguebelette.

dimanche 25 octobre 2015

RÉCIDIVE POUR LES PALAFITTES EN 2015

Et oui, on les croyait protégés nos vestiges du néolithique du Gojat ! Expo, brochure, conférence, inauguration, conscience locale nouvelle.. les palafittes sont valorisés mais seulement pour la pub....Bref, l'enfumage cache l'incendie.

La nouvelle enquête publique 2015 vous l'avait promis au mois de mai : tout serait fait pour préserver le patrimoine, avec notamment une présentation convaincante d'un nouveau protocole strict de montage et démontage du bassin Ouest pour l'évitement des pieux palafittes....
On vous explique ce protocole en quelques images, c'est plus facile... Le montage devait se réaliser en premier de tous les autres montages de câbles. Observez le processus, retenez-le !
La DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles) avait validé ce principe (VOIR COURRIER) : caution ministérielle que les services du Département ont sollicitée et obtenue.

VOUS Y AVEZ CRU ? NOUS AUSSI ! 
Nous n'avions donc pas surveillé toutes les opérations lors de la Régate de Savoie en mai, car nous n'imaginions même pas qu'une telle suite soit encore possible.
Et bien, pour la énième fois... 
... les câbles du 1er couloir et, principalement, celui de la zone d'échauffement ont été tractés directement dans la zone des pieux palafittes, sans précaution visible.

Nous en avons été témoins lors du montage du bassin des Championnats du monde le 19 août puis encore une autre fois lors du démontage du 8 septembre dernier (il doit se faire à l'inverse du montage...).
Les protocoles n'ont pas été respectés. 
Le "monde aviron" à Aiguebelette c'est "pas vu, pas pris"... Pas de chance, on était là.
Demain, la suite  ! 
Notre constat en vidéo sera diffusé. 

lundi 19 octobre 2015

JUSTICE ! ON Y RETOURNE

LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE GRENOBLE EST SAISI pour la seconde fois par le collectif d'associations de protection du territoire, ce mois de septembre 2015. 

Car les autorités territoriales ont re-signé : Nouveaux arrêtés qui opèrent à la "régularisation" des constructions et aménagements du bassin d'aviron Ouest à Aiguebelette. Selon nous, le "nouveau crû" est tout aussi contestable que le premier.
Les aménagements réalisés en contravention à bon nombre des codes légaux sont, encore une fois, officialisés comme si rien ne posait problème.
  • Déclaration préalable de la commission permanente du Conseil Départemental
  • Permis de construire pour la tour et les aménagements de la plage de Novalaise
  • Non opposition à travaux de la cabane d'aligneur à Aiguebelette-le-lac
  • Défrichement des arbres pour la cabane d'aligneur à Aiguebelette-le-lac
  • Autorisation "Loi sur l'eau" pour les travaux lacustres et les destructions de frayères
Devons nous accepter que les lois et règlements en vigueur soient contournées ?
Nous avons choisi de dire NON !
Imaginez que nous ne tenions pas ce rôle... Le laisser-faire ouvrirait la voie ; rien ne s'opposerait plus, par exemple, à : 
.L'aménagement de tribunes fixes sur la plage de Pré argent,
.L’éradication, sur cette même plage, des arbres restants (qui «gênent la visibilité»),
.La construction sur les plages et les rives de plusieurs immeubles,
.Défricher d'autres zones de la côte sauvage d'Aiguebelette-le-lac, 
.Bétonner la plage de la base d'aviron, 
.Ignorer de nouveau le périmètre de protection du captage d'eau,
...etc
AIDEZ NOTRE COLLECTIF à rétablir le respect que le Lac d'Aiguebelette mérite.

vendredi 9 octobre 2015

COMMENTAIRE DE TEXTE

Il semble utile, encore, de permettre à nos détracteurs d'ouvrir le champ de leur observation de notre lutte.
En avril 2013, nous avons tous découvert une campagne "promo" ayant pour thème le bien-fondé des Championnats du monde d'aviron de 2015 respectueux de l'environnement, du patrimoine, des usages. Rappelez-vous, c'était en simultané de la première enquête publique et de la grande conférence de Novalaise hautement révélatrice.
Néanmoins l'influence de cette publicité a eu un effet anesthésiant sur un certain public. Elle a aussi servi à rassurer les élus qui allaient devoir cautionner et autoriser le projet.
On y trouve une grenouille qui se fait passer pour un boeuf, mais ce n'est pas le plus grave.
Revenons sur cette jolie plaquette de propagande diffusée bien largement à 15000 exemplaires en 2013. Elle a séduit ses lecteurs assurément.
L'art de la "communication" politique a servi pourtant une amère mixture déguisée en un mets soigné. C'était séduisant.
Nous la rappelons ici à votre souvenir, mais en relecture éclairée de quelques commentaires. VOIR ICI, suivez nos bulles.