infos

Ce collectif réunit les sympathisants et associations qui souhaitent la préservation, la restauration des sites et le retour au lac naturel, après la compétition du championnat du monde d'aviron de 2015.
Pourquoi faire un don ? Toutes les explications sur notre page spéciale ICI

Retenez notre adresse : www.soslac.com

mercredi 29 juillet 2015

DÉROGATIONS ? UNE HABITUDE FACILE

On nous dira que c'est exceptionnel ! (Rires !!!)
Vient d'être votée en CCLA une dérogation au règlement du lac, pour Mondial 2015 : 40 bateaux à moteur pour l'encadrement dont 30 à moteurs thermiques
Régate de Savoie
Notez que seuls 18 thermiques sont annoncés actifs... pendant que les 12 autres auraient vocation à ne servir qu'en cas de "besoin".... Hum !! (Non, ne riez pas là !!)

Mais... il paraît que, exceptionnellement,... on peut bien faire des exceptions !!! (MDR -Mort de rire- ici !!)

Car tous les connaisseurs savent que depuis les années 80, les années sans dérogations pour l'activité aviron sont rares..  
  • Dérogations pour utiliser des périodes hors règlement,
  • Dérogations pour dépasser les 120 jours limités aux rameurs Savoyards.
  • Dérogations pour augmenter le nombre de bateaux thermiques limités habituellement à 11 pour compétitions, 
  • Dérogations pour augmenter le nombre de jours de bassin monté, 
  • Dérogations pour des stages hors cadre,
  • etc...  Sans parler des dérogations quotidiennes, que s'octroie l'activité faisant fi du règlement...
Rappelez-vous ! le Département a fait promesse :
" La place de l’aviron demain sur le lac sera la même que celle d’hier et d’aujourd’hui."  
(Alors là,  un fou-rire s'impose !!)
Car bientôt sera voté sans complexe aucun, le nouveau règlement du lac de la CCLA, taillé sur mesure pour l'activité aviron. On vous en parlera en temps voulu, bien sûr... 
L'expansion grignote vague après vague...
.... et les passeurs passent les frontières...  (!!! ??? !!!)

samedi 25 juillet 2015

LE PLÉBISCITE CONTRE LES CONSTRUCTIONS !!!!!

DE QUOI PARLONS-NOUS DONC ? 
DE L'ENQUÊTE PUBLIQUE, BIEN SÛR..
Et oui, Mesdames et Messieurs, vous, public que les élus n'entendent pas..
Vous avez prouvé une fois de plus que vous ne voulez pas des constructions définitives pour l'aviron au Lac d'Aiguebelette.
Le rapport de Mr le commissaire se contente de produire le brut, amalgamant toutefois des dépositions avec seulement un prénom pour identité, ou des "contents" d'accueillir le Mondial, comme "favorables" aux aménagements...C'est commode pour grandir les chiffres.
Nous avons relevé aussi des jolis commentaires de sportifs qui ont utilisé l'enquête publique comme un livre d'or de centre de vacances, disant que l'accueil à la base d'aviron était sympa, ou que le cadre est très beau...Ils sont comptés aussi comme des "favorables"... Bref !
Rappelons que le Mondial sur des installations provisoires aurait été accueilli aussi.
A noter que le siège de l'enquête a été déplacé en 2015 à la Base d'aviron, ce qui était une façon bien perverse de mettre à disposition les registres sur place lors de la Régate de Savoie de mai. Bien commode aussi...D'ailleurs l'essentiel des nombreuses dépositions émanant des sportifs (plus de 150) est daté entre le 11 et le 15 mai, c'est dire.

Malgré cela, nous analysons une écrasante évolution que nous vous livrons sur le graphique ci-dessous. Les participants à l'enquête en 2015 ont doublé par rapport à 2013, et les opposants aux installations nouvelles ont pratiquement TRIPLÉ.
OUI, le public a rejeté encore plus fort les installations !!!
Les dépositions sont consultables au siège de l'enquête pendant 1 année.

jeudi 16 juillet 2015

LE CANARD AIME L'EAU

A force de faire la pub pour les Championnats du monde, les journaux nationaux s'intéressent à Aiguebelette.
Le CANARD ENCHAÎNÉ a sondé la mare...



Mais au fait, Macron fait-il de l'aviron ?

samedi 11 juillet 2015

QUI FAIT DES CHOSES MOCHES ?

Les propriétaires privés qui ont le courage d'afficher leurs opinions par des banderoles ont reçu cette semaine un courrier du président de la Communauté de Communes du Lac d'Aiguebelette. 
Il demande un retrait des banderoles parce qu'elles nuiraient à l'image idyllique du territoire. VOIR

D'abord, si c'est une question d'esthétique des paysages, on pourrait rappeler que les installations d'aviron, les nouvelles (et les anciennes), durables, elles, représentent l'image même de mocheté que, prioritairement, les élus, si soucieux de l'esthétisme au lac, devraient chercher à éradiquer et à réparer.
  • Plage de pré argent devenue "ranch" déboisé et équipé d'un mirador (inutile),
  • Côte sauvage d'Aiguebelette-le-lac défigurée par des enrochements, du bétonnage et des défrichements (inutiles),
  • Base d'aviron, vue du lac, telle un entrepôt de zone industrielle, 
  • Profusion de pontons invasifs pour le site,
  • Tour Est en décrépitude, 
  • Multiplication des bouées permanentes,
  • Présence des mires depuis le mois de mai 2015. Sont-elles une nouvelle déco jugée recevable ?
  • etc, etc, etc....
Ensuite, il faut remarquer que les banderoles que nous avons vues ne sont pas agressives envers le sport aviron, mais contestent les constructions. Elles ont le mérite de montrer aux instances de l'aviron qu'ils ne sont pas, à Aiguebelette, en territoire conquis.

Faut-il rappeler que toutes les banderoles s'en iront lorsque le problème des installations réalisées pour 2015, mais bizarrement définitives, sera définitivement réglé, par leur démantèlement. 

Enfin, il conviendrait de rappeler que les élus qui se sont affichés "CHARLIE", en janvier dernier, aient la décence de s'en souvenir, et que la liberté d'expression, à Aiguebelette aussi, a un sens.... encore.

mardi 7 juillet 2015

APRÈS L'ENQUÊTE PUBLIQUE 2ème VERSION...

Notre collectif est souvent la cible de détracteurs qui colportent de fausses informations au sujet de notre lutte engagée.  "Qui veut noyer son chien, l'accuse de la rage." : C'est le principe appliqué, bien sûr.
Il est donc nécessaire, régulièrement, d'informer les autorités de la réalité, par nos écrits officiels. 
L'assemblée du Département Savoie est aujourd'hui constituée de personnes dont plus de la moitié est nouvelle. Il nous semble nécessaire de leur rappeler quelques points de base qui concernent notre raison d'être, nos objectifs et de les sensibiliser sur les conséquences des décisions qu'elles seront amenées à prendre pour l'avenir du lac d'Aiguebelette. 

L'actualité de l'enquête publique II, qui vient de s'achever, va amener les nouveaux élus du département à voter, incessamment, pour prendre une nouvelle "déclaration de projet" préalable aux permis de construire et arrêtés nouveaux (en vue de la régularisation administrative des installations d'aviron illégales).
Espérons que quelques unes et quelques uns oseront s'inquiéter, avec conscience, du bassin calamiteux qu'ils risquent d'entériner. 

Nous leur avons adressé une alerte VOIR ICI 


samedi 4 juillet 2015

L'ENCÂBLITE AIGÜE, UN TABLEAU QUI DIT



Ce Samedi matin, l'expo de SOS LAC D'AIGUEBELETTE s'est ouverte près du rond-point de Nances, sur un terrain privé voisin. 
A ciel ouvert, gratuite, elle s'offre au territoire du lac d'Aiguebelette pour que l'été soit aussi un moment de réflexion.  

L'artiste DABIN a fait don de son talent pour illustrer le combat de notre collectif.
Nous contrebalançons (modestement), par l'imagination et l'originalité, la grande communication d'accompagnement des Championnats du monde d'aviron qui, elle, est puissante, coûteuse mais qui oublie aussi d'être informative.
Bientôt vous suivrez l'histoire contée de nos 3 personnages sur le blog www.soslac.com