infos

Ce collectif réunit les sympathisants et associations qui souhaitent la préservation, la restauration des sites et le retour au lac naturel, après la compétition du championnat du monde d'aviron de 2015.
Pourquoi faire un don ? Toutes les explications sur notre page spéciale ICI

Retenez notre adresse : www.soslac.com

vendredi 27 décembre 2013

ÉVÈNEMENT DE L'ANNÉE, C'EST ICI !

Le Dauphiné Libéré classe parmi les 12 événements 2013, l'action menée au Lac d'Aiguebelette en contestation des constructions pour l'aviron.
cliquez sur l'image pour l'agrandir
Rectificatif d'importance, le collectif atteint les 1700 adhérents.
Et il continue !!!!!!!!!

vendredi 20 décembre 2013

RÉFÉRÉ-SUSPENSION REJETÉ SANS AUDIENCE

La rive sauvage de la "côte du lac" sur la commune d'Aiguebelette-le-lac ne sera pas sauvée !

Cliquez pour voir l'extrait
Le juge des référés du Tribunal Administratif a statué et ordonné :

L'illégalité de la construction au regard de la loi-montagne et du PLU n'a donc pas été prise en compte. Le juge préfère laisser détruire car selon lui, si nous avions tout de même raison lors du jugement au fond, nous pourrions faire démonter sans trop de problème ce qu'il a considéré comme une simple cabane en bois...

Mr le Juge n'a pas voulu voir qu'il s'agit de destruction d'une zone vierge et sauvage qui va subir :
  • Bétonnage de 25m2 de la rive, 
  • Des enrochements sur plus de 80m le long du rivage,
  • La côte ouverte par déboisement de 20 gros arbres au minimum et défrichée sur le parcours,
  • La zone de frayères naturelles dégradée,
  • etc...
Aucune convocation à audience où nous aurions pu défendre cette urgence à suspendre que nous appelions.

C'est un peu comme si vous saviez que vous allez vous faire casser la gueule par votre conjoint. Vous appelez les gendarmes qui vous répondent qu'ils ne se déplaceront pas parce qu'avec une bonne chirurgie réparatrice de 10 ans, il n'y paraîtra plus...

samedi 14 décembre 2013

EXPANSION ? OUI OU NON ?

Tous et toutes, nous avons entendu dans les réunions du Conseil Général, et lu dans les belles plaquettes publicitaires diffusées à plus de 13000 exemplaires....que "la place de l’aviron demain sur le lac sera la même que celle d’hier et d’aujourd’hui." Alors démonstration : 


Aujourd'hui
AUJOURD'HUI
Voici la place de l'aviron aujourd'hui encore...
1 bassin de 3500 mètres dont 2000 pour la compétition.
NB. Ce bassin n'est pas dangereux, est compatible avec les autres usages du lac. Un aménagement d'accueil du public de la zone arrivée est simplement nécessaire. C'est possible !

A PARTIR DE 2014 :
A partir de 2014
Voici le nouveau stade de jeu utilisable alternativement en fonction des besoins de l'aviron : 
On note la réquisition de toute la rive touristique Ouest de Novalaise, la promiscuité avec les roselières protégées, le saccage d'une zone sauvage pour une 2ème cabane d'aligneur, et le coût prohibitif de ce caprice à 2,5 millions €...

Il n'existe aucune raison valable pour avoir imposé cette configuration définitive si ce n'est pour vouloir un complexe adapté à un développement inavoué, avec confort "plus"pour l'aviron.

Car pour le Mondial tout pouvait être aménagé en événement temporaire...

L'opposition continue, la nouvelle donne est inacceptable !



vendredi 13 décembre 2013

2014 L'AN NOUVEAU SERA CHAUD !

Le collectif SOS Lac d'Aiguebelette est toujours sur le qui-vive...

Il travaille, il prépare....

Imaginez un volcan...Vous n'en voyez qu'un peu de fumée en attendant la prochaine éruption.

Le collectif, c'est pareil !



dimanche 8 décembre 2013

RÉFÉRÉ : URGENCE à SUSPENDRE

Une 2ème cabane d'aligneur  est prévue d'être construite sur la rive vierge Est du lac, au lieu "côte du lac"...

700 mètres de côte encore sauvage abritent faune, zone de pisciculture naturelle. 100 mètres seraient lézardés par déboisement, enrochés, 25m2 bétonnés, etc...

La loi-montagne ne le permet pas.
Le lieu d'implantation prévu est, de plus, en Zone Naturelle Protégée (PLU).

Le tribunal administratif peut décider qu'il est urgent de suspendre l'autorisation de travaux délivrée par Mme le Maire en attendant le jugement au fond plus tardif.

D'autant qu'une cabane provisoire sur barge ou pilotis pourrait servir le mondial facilement.

Si l'urgence n'était pas considérée, cela reviendrait à laisser dégrader définitivement un lieu très précieux de biodiversité ?